Perception

Par défaut

gouttes

L’émotion de la goutte d’eau, qui glisse en s’étirant sur la nervure d’une feuille d’eucalyptus, elle serpente et rencontre une autre goutte venue par un autre chemin.

 
Elles fusionnent dans un baiser de reconnaissance qui les avale d’un seul coup, une émotion qui va grossissant comme à éclater, une poignée de lumière verte qui passe au travers comme un faisceau de flèches, qui vient toucher un de mes yeux, le toucher à le mouiller, un jet de lumière minuscule et humide et l’émotion qui va grossissant…et la goutte qui chute dans le vide, juste sur un de mes pieds, si légère mais pas assez pour n’être point perçue… 

 
Un escargot qui passait à quelques centimètres et qui prit sans doute quelques « minusculaires » éclaboussures sur ses cornes-doigts, comme un éblouissement….

Ron, http://desmotsetduslience.eklablog.fr/poesie-sans-poete-c681566

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s