Archives de Tag: oiseau

Ciel du soir

Par défaut

Le ciel du soir,
muni de son pinceau de fraicheur,
étale les couleurs de l’arc-en-ciel.
Les grillons démarrent leurs chants.
Les fleurs resserrent leurs pétales
et bordent leurs pistils
pour la nuit.
Les papillons de nuit déplient
leurs ailes, et s’envolent déjà
à la recherche d’une source
de lumière et de chaleur.
Les oiseaux et les écureuils
regagnent leurs nids.
Les chauve-souris entament
leurs danses de chasse.

Quelques limaces et escargots
sortent de dessous les dernières
feuilles mortes de l’hiver.

Le dernier envol
d’un groupe de canards
pointe la direction du nord.
Mon baillement me rappelle
qu’il se fait tard…
Je salue d’un dernier regard l’horizon…

Publicités

L’oiseau des sables

Par défaut

illustration Stephane Poulin (…)

J’ai tout raconté à mon père, un homme de peu de paroles qui savait écouter. Il m’a pris par la main et nous avons marché sur la plage.

Je me rappelle encore le tumulte des vagues et les prouesses du vent. Mais mon meilleur souvenir, c’est simplement papa, marchant à côté de moi.

Nous habitions une grande île fouettée par de formidables marées et incendiée par des soleils éblouissants. L’île abritait un phare, une tour lumineuse, comme un flambeau dans la nuit pour guider les pêcheurs égarés.

C’est au pied du phare que mon père trouva la fleur de sable. On aurait dit un simple coquillage, ou peut-être un caillou, tatoué de pétales sombres et extraordinairement léger.

J’examinai longuement l’étrange objet. Puis sans m’avertir, papa émietta la fleur entre ses doigts. Cinq minuscules oiseaux s’en échappèrent. De toutes petites colombes de pierre. Ou peut-être étaient-ce des aigles blancs?

-«Tiens, c’est à toi,» déclara mon père d’une voix solennelle. «Cinq oiseaux. Chacun d’eux pourra exaucer un de tes vœux.»

Papa me dit ensuite:

-«Pour que ton vœu se réalise, tu devra marcher jusqu’à la mer ou jusqu’à un cours d’eau filant vers l’océan, et y lancer ton oiseau.»

Il fit une pause puis ajouta:

-«Prends le temps de bien réfléchir. Fouille en toi. Pour trouver l’essentiel. Le plus important.»

J’ai fait mon premier vœu.

L’oiseau des sables, Dominique Demers, Stéphane Poulin.