Archives de Tag: toi

A l’autre horizon

Par défaut

Je n’ai pas besoin d’espérer,
Je te sais et te sens à l’autre horizon, l’ami.

Détache ton étiquette, brule-la, lache-prise.
Et cette fatigue chronique que tu portes sur ton dos
Depuis tout ce temps
s’évanouira…

Ce que tu es, le vrai toi,
Tu ne le perds pas, tu n’as pas à le défendre…
Sois nu de tout,
Le hoquet a déjà pris ses valises…

Publicités

Dire

Par défaut

Slip away, Greg Taylor


Je suis fautive, j’ai laissé l’inconnu se glisser entre nous.

Un peu plus loin de toi chaque jour, mes mots souffraient.

Je souhaitais les taire pour que nos retrouvailles soient légères.

Mais je me suis cachée de toi, j’ai caché cette vérité.

Mes non-dits seront tus à jamais, là est l’intervalle.

 

J’ai mué, pris de nombreuses formes,

Luttant contre moi-même, contre les mensonges et les chimères.

Et toi toujours constant, je te savais et te sais toujours présent.

J’entendais chaque jour ta voix en moi

Tel un guide bienveillant qui éclaire le chemin.

Et je garde cette certitude que c’était toi.

 

Tu t’es contenté de mon souvenir,

Chaque jour, chaque instant.

Aujourd’hui, tu ne sais plus qui je suis.

Je ne peux plus te promettre, je n’ai que trop trahis.

 

Aujourd’hui, ton souhait est le silence,

Il est la seule promesse que je dois tenir.

 

A cette douceur du matin, j’accroche une pensée,

L’espoir que demain je te rencontre à nouveau.

Molécule

Par défaut

Tu es partout,

Dessus, dedans, dessous,

Ici, là-bas, autour,

Tout dehors et tout en moi…

Je te sens et te respire.

Je te bois et te mange.

Je te digère et te transforme.

Je te garde un moment

Puis je te libère de mon corps.

Je suis une multiplicité de toi.

Je suis ce regroupement savant de toi.

Même le « je » que je suis, c’est toi.

Tu as en toi l’énergie,

La source de toutes vies.

Tu es son intelligence et sa volonté.

Par toi émanent les vibrations du monde

les forces qui nous relient tous entre nous,

Celles qui te relient toi et tes soeurs.

Tu regroupes en toi toutes les informations du monde.

Toutes les lois de la nature sont tiennes.

Toutes les évolutions se font à ton échelle.

Il me faut t’écouter en mon être pour vivre

Il me faut t’aimer pour ton bien-être et donc le mien,

Jusqu’à ce que tu changes de formes,

Ma forme.

Car tu ne meurs pas.

La mort n’existe pas pour toi.

Moi je ne suis pas éternelle, mais toi oui.

Et ce monde à mes yeux est le plus beau,

Même s’il est le seul que je connaisse.

Et je dois le préserver parce que je t’aime.